Le but de ce forum est d'initier les modélistes à la construction des maquettes navigantes.


    Torpilleurs numérotés

    Partagez
    avatar
    nicoquébec

    Messages : 263
    Date d'inscription : 25/06/2010
    Age : 39
    Localisation : Narbonne

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  nicoquébec le Dim 19 Fév 2012 - 18:46

    Merci Lapin pour ton complément d'information.

    Xtian,

    Pardon pour mes "Aneries".
    Je ne suis pas un spécialiste des sous-marins, de la guerre de Sécession et encore moins des navires militaires. Par contre comme tout un chacun, j'ai une certaine culture générale avec parfois des envies d'en savoir plus.
    Et en aucune façon je n'ai mis en doute l'opinion de ton spécialiste.

    Mes propos n'ont évoqué qu'une hypothèse valable et probable quand à l'utilisation de l'espart sur les torpilleurs mentionnés dans ce sujet.
    Hypothèse étayé par des données historique vérifiées et vérifiables, quelque soit l'époque.

    Au final, cet appendice peut simplement être polyvalent dans son usage tant sur le plan esthétique qu'utilitaire.

    Nico
    avatar
    xtian29

    Messages : 10749
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  xtian29 le Dim 19 Fév 2012 - 19:19

    Oh ne t'en fais pas, parfois c'est plus facile, par exemple aujourd'hui dans un autre post à propos de l'angle maxi des safrans. Là j'ai été presque deux ans responsable d'une soufflerie basse vitesse ou l'on montrait à des étudiants les phénomènes de sustentation avec justement ce fameux angle de 35° ou ça décroche, auparavant j'étais dans un bassin de carène avec des manip très similaires. Là c'est donc simple, par A+B tu peux donner ton raisonnement argumenté

    Mais ici il y a un exercice compliqué où on ne dit pas "c'est comme ci ou comme ça et ce qui est dit est faux" mais plutôt où on cherche à dire "attention il n'y a pas de vérité vraie bien étayée là dedans mais juste des présomptions" Si ça se trouve il y a au fond des cartons une notice qui explique que ce bout-dehors est une réminicence de ces fameuses perches emportant une charge et alors tout sera bien ... Mais il n'y a rien de tout ça et même rien qui explique la raison de ce truc alors on ne fait que des suputations.

    C'est encore plus dur à dire que je ne suis pas "maître d'oeuvre" de ce raisonnement mais juste un relai. Du coup les propos et le ton pour le dire ne sont pas simple ... Mais en fait c'est juste de la discussion Very Happy

    A+ Xtian


    Lapin44

    Messages : 3307
    Date d'inscription : 15/07/2010
    Age : 66
    Localisation : Saint Brévin les Pins 44250

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  Lapin44 le Lun 20 Fév 2012 - 13:38

    bonjour tous
    Pour completer le commentaire sur la théorie du gouvernail;Dans le meme esprit du sujet, un article "tout recent" dans le journal


    Lapin44

    Messages : 3307
    Date d'inscription : 15/07/2010
    Age : 66
    Localisation : Saint Brévin les Pins 44250

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  Lapin44 le Dim 20 Mai 2012 - 15:05

    Bonjour
    un site forum intéressant sur les torpilleurs
    http://forummarine.forumactif.com/t5300-france-torpilleurs-d-escadre-classe-bourrasque
    Michel
    avatar
    geo habilis

    Messages : 35
    Date d'inscription : 20/12/2011
    Age : 64
    Localisation : Ille et Vilaine

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  geo habilis le Ven 7 Nov 2014 - 17:47

    Bonjour à tous
    Je ne sais pas de qu'elle année est ce post mais en le lisant ça me disait quelque chose : la hampe a servi sur le N° 45 le 23/08/1884 à Fou-Tchéou pendant la guerre franco-chinoise.
    Rebelote le 15/02/1885 mais avec deux canots gréés en porte torpille.
    Je ne crois pas me tromper en écrivant que la torpille "automoteur" arrivera plus tard....
    Je post un scan d'un extrait de "la marine du XIX" de Michèle Battesti édition Du May.


    Pour le gouvernail avant des "freycinet" il s'agit d'un trim qui équipait certains bâtiment.
    Pas de commande de barre en cabine mais un dispositif manuel disposé à l'avant des cales.
    La manivelle permettait de monter/descendre le gouvernail, les deux barres permettaient son réglage, le gouvernail restait bloqué en direction.
    Le Patron de la Doller l'utilisait pour compenser les effets du vent latéral sur les trajets direct... On est en fluvial et parfois ça tourne.
    Le trim pouvait "rentrer" dans un logement de la coque.

    Mais il a existé des gouvernails avants couplés ou indépendants sur des navires de commerce et des ferry.
    La photo du trim de la Doller, freyciney des forges de Strasbourg des années 50.


    Merci à Lapin pour les scan, la disposition des hélices décalées en recouvrement partiel sera utilisé sur les sous marins français de l'entre deux guerres.
    Ca m'a toujours étonné, un peu moins maintenant.
    Georges
    avatar
    xtian29

    Messages : 10749
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  xtian29 le Ven 7 Nov 2014 - 20:23

    Hello

    C'est marrant Geo Habilis avec ce sujet qui remonte de je ne sais où, j'ai du le relire complètement pour me remettre au jus, et d'un seul coup j'ai eu un "ding" avec l'image de l'avatar de JCR.  C'est lui qui a posté le premier message de ce post.



    Son avatar c'est le CSS Hunley (Confederate States Ship), le premier sous-marin à avoir coulé un autre bateau et lui il avait une sorte de mine qu'il déposait contre le bateau à couler.

    La mine était au bout d'un bras comme sur cette maquette, un truc avec un harpon pour se prendre dans le bois de la coque





    C'est une invention américaine de l'époque Guerre de Sécession et réutilisé aussi par les Russes avec Makarov - comme je l'évoquais d'ailleurs dans mon message n°22

    C'est intéressant de voir que dans la guerre contre les Chinois en 1884 des Français ont un truc un peu similaire Geo Habilis  - Malgré tout ça n'explique toujours pas le bout dehors toujours rikiki et sans aucun gréement pour en faire quoi que soit, qui plus est à bord de torpilleurs équipés de ... torpilles autopropulsées  

    Tiens en relisant complètement ce sujet, pour me remettre au jus, j'ai bien aimé le scan de Lapin à propos des hélices qui chevauchent leur traînées et qui du coup tournent dans le même sens toutes les deux afin que sur le chevauchement les ailes aient une direction différente - au début quand on lit ça ont à un doute et puis non, il faut bien que les hélices tournent dans le même sens pour que les pales qui se chevauchent aillent dans un sens différent    Et que du coup ça stabilise le flux dans la traînée

    A+ Xtian
    avatar
    geo habilis

    Messages : 35
    Date d'inscription : 20/12/2011
    Age : 64
    Localisation : Ille et Vilaine

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  geo habilis le Mer 12 Nov 2014 - 17:26

    xtian29 a écrit:Malgré tout ça n'explique toujours pas le bout dehors toujours rikiki et sans aucun gréement pour en faire quoi que soit, qui plus est à bord de torpilleurs équipés de ... torpilles autopropulsées

    Salut Christian
    Je ne suis pas historien, juste un amateur de techniques anciennes et mes bouquins sont en cartons... Je te propose une hypothèse : une protection pour la tape qui ferme le tube "de chasse" inclus dans l'étrave du torpilleur.
    Une défense quoi, qui permettait au marins "anciens" de ne pas fausser le mécanisme du tube en tapant dans un obstacle.
    Après tu donnes un espar solide à un marin il saura toujours quoi faire avec, même si c'est pas dans le manuel.

    Autre hypothèse : Tu regarderas les scans de Lapin, seul l'italien n'a pas d'espar sur l'étrave mais son tube de chasse est fort incliné et rentré dans l'étrave.

    Lapin parle de marine de transition, d'autre d'échantillon et parfois même de marine "ratée" (ces derniers m'agacent).
    En fait l'évolution de ces torpilleurs numérotés est assez illustrative de cette époque de bouleversements et d’innovations technologiques permanents :
    on part d'un canot en bois à peine ponté avec un tonneau explosif devant,
    on passe par les torpilleurs rapides "en fer",
    En 1900 Laubeuf les rend submersibles et on accède aux premiers sous marins modernes (à vapeur svp),
    Et ils reviennent pour la seconde guerre mondiale sous forme de vedette rapide lance torpilles.
    Comme dit Lapin fallait s'accrocher.
    Georges
    avatar
    serge34

    Messages : 144
    Date d'inscription : 26/05/2010
    Age : 55
    Localisation : meze

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  serge34 le Mer 12 Nov 2014 - 18:50

    avatar
    Jcr

    Messages : 203
    Date d'inscription : 11/11/2011
    Age : 63
    Localisation : Pen ar Bed

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  Jcr le Mer 12 Nov 2014 - 20:43

    Bonsoir,

    Oui effectivement il s'agit bien du Hunley que j'utilise en guise d'avatar. Pour la petite histoire; initialement ce submersible utilisait une charge explosive remorquée, une mine en fait. Malheureusement le câble de remorquage avait une fâcheuse tendance à partir dans les gouvernes et l'hélice. Suite à cela la solution de l'espar fut retenue. La mine initiale devint ainsi une torpille....

    Contenu sponsorisé

    Re: Torpilleurs numérotés

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 17 Jan 2018 - 19:26