Le but de ce forum est d'initier les modélistes à la construction des maquettes navigantes.


    Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Partagez

    xtian29

    Messages : 9434
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 54
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  xtian29 le Sam 25 Juil 2015 - 0:43

    beep beep a écrit:Ca a pourtant pas le même fumet qu'un ESC qui prend feu ...

    tatata, le Hibou est attiré par le BBQ mais à l'opposé c'est le Hibou qui attire le feu sur les ESC comme la confiture attire les fourmis !

    Bon sinon j'ai récupéré mon boute-feu et fait encore des essais avec la machine. Cette fois l'échappement part vers la cheminée et ça fait un beau panache

    Maintenant j'ai le secteur de travail du registre vapeur pour le réglage des servo. j'espère faire les essais rapidement dans Porz Bihan - il y a la peinture de coque en parallèle !

    Bon alors on va faire une Xtian Party, on ne sait pas quand ni qui vient mais si tu es par là avec ou sans Pineau, tu es le bienvenue Camerone

    A+ Xtian

    xtian29

    Messages : 9434
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 54
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  xtian29 le Lun 27 Juil 2015 - 17:31

    Hello

    Résultat du test de consommation et durée de la machine de Mengam pour Graine au Vent

    Poids de la machine au complet + plein d'eau et gaz : 2.608 gr

    Allumage - passage sur la veilleuse au bout de 8 min, valeur indiquée entre 2,5 et 3 bars

    A partir de là, la machine tourne à vide pendant 20 min - 5 minutes à fond - 10 minutes en vitesse moyenne - 5 minutes au ralenti. Aucun arrêt autre qu'une seconde pour passage avant arrière.

    Consommation d'eau : 245 gr sur une capacité nominale de 400 gr
    Consommation de gaz : 33 gr sur une capacité nominale de 77 gr

    Le ciel dans la chaudière est de 22 mm - je vais le passer à 20



    L'installation des servo est faite, reste à finir la peinture de la coque et plouf pour des essais, en charge. Avec une hélice la durée devrait être supérieure (à vide ça tourne vite donc on bouffe de la vapeur) - Je pense qu'une demie-heure de navigation sans arrêt pourrait être la norme

    Voilà voilà.

    A+ Xtian



    graine au vent

    Messages : 85
    Date d'inscription : 06/07/2010
    Age : 77
    Localisation : Camaret sur mer

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  graine au vent le Lun 27 Juil 2015 - 18:31

    excellent.
      je suis pris pour 3 jours, on en parle plus tard.
                GAV

    MADSTEAM

    Messages : 11
    Date d'inscription : 12/08/2014
    Localisation : DOUALA

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  MADSTEAM le Lun 27 Juil 2015 - 22:17

    Bonsoir!
    Plus attiré par les émanations d'huile chaude que par la grasse odeur des merguez, une fois n'est pas coutume, je me permets de jeter un œil ravi sinon envieux sur ce bel ensemble qui tourne comme une horloge. cheers
    Les chiffres parlent d'eux même, c'est fiable et c'est manifestement du sérieux. Je reconnais bien là, la patte "Camaretoise!
    Par contre je n'entends pas le cliquetis caractéristique de la machine! Le bruit semble différent. Me trompe-je?
    En tous cas bravo aux Bretons du bout du monde.
    Salutations.


    xtian29

    Messages : 9434
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 54
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  xtian29 le Mar 28 Juil 2015 - 2:07

    Good morning Douala

    Non tu ne te trompes pas, il n'y a pas de cliquetis, un des deux principaux bruits est le brûleur, mais c'est pas si fort que ça et on devrait l'entendre un peu moins une fois les superstructures en place, à moins que la coque fasse caisse de résonance.

    Le second bruit c'est l'eau qui "frit" dans la cheminée. Pour éviter de postillonner, l'échappement se fait dans un tube lui même dans la cheminée, ce tube fait réservoir pour collecter les éventuelles condensations, alors ces gouttes font des pshit.  

    Mais j'attend de voir ce que donnera un fonctionnement en charge, la vapeur travaillera plus donc plus de condensation mais une autre chose est que j'aime la manoeuvre pas la vitesse, donc une consommation plus lente de vapeur et moins de condensation (?)

    L'une des conditions premières dans ce projet était que je voulais que la machine puisse faire pshit ... poum ... pshit ... poum   très lentement, ici c'est possible déjà à vide, ce devrait-être encore plus vrais en charge.  Bref avec ce genre de navigation je pense (et espère) qu'il n'y aura pas trop de condensation qui frit dans la cheminée.  A voir et peut-être à adapter ?    

    Sinon oui il y a des odeurs et ça n'est pas celle des merguez ... L'odeur n'est ce que je préfère dans la vapeur. J'ai un profond respect pour les bouchons gras, sans eux les canots n'iraient pas loin et puis travailler comme ça dans les fonds, le bruit et les odeurs c'est pas ma tasse de thé, moi je suis marin dans le perchoir là-haut, donc ces odeurs d'huile brûlée, métal chauffé et de gaz  ...    

    Voilà voilà, wet and sea comme dirait l'autre    (euh ... oui je sais ça ne s'écrit pas comme ça  Rolling Eyes  )

    A+ Xtian

    crono91

    Messages : 2136
    Date d'inscription : 28/05/2010
    Age : 48
    Localisation : Savigny sur Orge ( 91 )

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  crono91 le Mar 28 Juil 2015 - 7:45

    Hello
    Tiens juste par curiosité le groupe moteur et tous le reste est de conception maison ou cela fait parti d un kit qu il faut monté et ajusté .
    En tout les cas c est trop beau cette mécanique drunken drunken
    A+
    Michel le Tf du 91

    MADSTEAM

    Messages : 11
    Date d'inscription : 12/08/2014
    Localisation : DOUALA

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  MADSTEAM le Mar 28 Juil 2015 - 9:30

    Hello!
    Si je peux me permettre. Laughing
    La condensation n'est pas due au couple de l'hélice, (du moins directement) mais à un refroidissement (détente) de la vapeur en sortie de machine.
    Plus ton hélice tourne vite, plus tu débites de vapeur et plus ta ligne est chaude, donc pas ou peu de condensation.
    Hélas, plus tu tournes vite et plus tu risques dentrainer de l'eau (cas de ta chaudière de dimension réduite).
    Donc, avec l'hélice en charge , tout devrait rentrer dans l'ordre. Le travail (des autres), c'est la santé! Rolling Eyes
    Ta ligne vapeur dans la cheminée, en plus des fumées devrait conserver une chaude température et la condensation se fera bien au dessus de la cheminée.
    Il ne faut pas faire une fixation sur le blanc panache de sortie qui ne prouve qu'une chose, c'est qu'il fait froid et que ça ....................condense!
    La vapeur, la bonne, ne se voit pas. Si tu vois de la "fumée", c'est que le temps est frais.
    Tu noteras aussi que si, Graine au Vent ne taraude pas à sec, il ne graisse pas la poêle non plus (pas de graisseur donc pas de dés-huileur: CQFD! Laughing )
    La vapeur se détend à peine en sortie de machine pour un court et rapide passage dans la ligne d’échappement. Tu n'as donc aucun souci de condensation à ce stade. Tu peux aussi sortir l’échappement juste 1 cm au dessous du haut de la cheminée et ne rien laisser retomber dans la cheminée, puisque tu ne pollues pas.
    Il ne faut pas oublier non plus, que l'eau bout à 100°C et qu'une vapeur à 2 bars (mano) a une température de 130°C . Ça, c'est établi et prouvé, mais ce qui est aussi établi, c'est que nos installations ne sont pas des "foudres de guerre" coté performances, qu'elles refroidissent en permanence, et que notre vapeur est encore bien humide en entrant dans la machine (sauf cas de surchauffeur). Ta chaudière est petite et si en plus tu entraines de l'eau en début de chauffe, alors, c'est normal que ça goutte en sortie.
    Water in= water out!Wink
    Personnellement, je ne travaille jamais en dessous de 3 bars (mano). Mais faut dire aussi que mes installations sont des exemples de ce qu'il ne faut pas faire en terme de préservation d'énergie.
    Dernier petit conseil : ne remonte pas trop ton ciel de chaudière. Ce que tu recherches, c'est de la vapeur! Pas de faire de l'eau chaude pour le thé. La différence de hauteur n'affectera pas beaucoup ton autonomie , mais influera sur la qualité de ta vapeur (primage) au départ. Et ce que tu penses gagner d'un coté,tu vas le perdre de l'autre.
    La vapeur, c'est très féminin! C'est du bon sens et de la logique. Mais comme avec nos compagnes, on ne comprend pas toujours ce qui se passe! Rolling Eyes
    Voilà! Si je n'ai pas dit trop de bêtises, et si j'ai pu aider, c'est avec plaisir, mais tu es entre de bonnes mains avec Graine au Vent! (prévois une bonne réserve de Chateau Buzet tout de même!) bounce
    Le Bamiléké!

    graine au vent

    Messages : 85
    Date d'inscription : 06/07/2010
    Age : 77
    Localisation : Camaret sur mer

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  graine au vent le Mar 28 Juil 2015 - 9:52

    Bonjour,
    vous en avez des chose à raconter sur cette petite machine. c'est très bien
    au passage Madsteam merci de plaider ma cause (Buzet)
    crono91, c'est du fait maison, je réalise les pièces et Xtian fait le montage. pour la tuyauterie Xtian courbe forme met à longueur, et moi j'usine les raccords et réalise les brasures.
    au début du topic c'est un ensemble commencé il y a une dizaine d'années peut être
    Graine au vent

    xtian29

    Messages : 9434
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 54
    Localisation : Far Ouest

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  xtian29 le Mar 28 Juil 2015 - 14:17

    Hello

    La voix de Douala a écrit:Il ne faut pas faire une fixation sur le blanc panache de sortie qui ne prouve qu'une chose, c'est qu'il fait froid et que ça ....................condense!


    Ça dépend aussi et beaucoup du taux d'humidité dans l'air, ici on est gâté !

    J'avais évidemment noté pour les huileurs/déhuileurs, tout les points et choix technique ont été à tout moment du projet discutés et décidés à trois puis à deux.

    Sur la première machine alors que l'on était encore trois avec Gilbert, que certains ont connu en expo avec ses "usines à vapeur" et coups de sifflet strident, ont avait un huileur et un déhuileur, je les ai toujours dans la boite à bruzhun.

    Cette machine avait surtout un inconvénient majeur car de temps à autre il fallait un doigt pour tourner le volant d'inertie et la faire repartir (un point mort !!) Pour Gilbert c'était rien, ses machines à lui étaient sur une table, mais nous on avait pas de doigt radiocommandé en stock.

    Quand on est resté à deux GAV et moi, j'ai été tout à fait d'accord avec Jean Claude pour mettre une goutte d'huile dans le cylindre avant période s'inactivité (un bouchon est prévu pour ça) mais sinon en navigation la vapeur lubrifie très bien ces petites machines.

    A l'époque de la première machine avec huileur et malgré le déshuileur il y avait les postillons d'huile en sortie de cheminée. Des trucs comme ça qui retombent sur le pont c'est un no-go pour moi ! Alors on a fait des essais de tubes de récup et réchauffage des condensa dans la cheminée.

    On a essayé une sorte de flûte à bec en bout d'échappement pour que la vapeur sorte en radial et vienne s'éclater sur les parois chaudes de la cheminée puis s'évapore ou dégouline dans le bas vers le brûleur. Puis ce second système avec un tube qui fait réservoir mais fuit aussi en bas pour que l'huile crame en descendant vers le brûleur.

    Dans la boite à bruzhun (miettes en Breton) où se trouve les "débris" de la première machine, j'avais encore ces pièces que je recycle ici pour les postillons d'eau (j'aime pas ça non plus sur le pont de mon canot !). Je vais essayer la "flûte à bec", moins efficace pour les restants d'huile, elle pourrait être suffisante pour l'eau.

    Pour le ciel de la chaudière, pour être en adéquation avec le type de navigation de chacun il n'y a pas de vérité, juste des compromis et un tâtonnement.

    C'est certain que pour la chaudière il a un niveau optimal pour le volume du ciel, les surfaces d'échange eau/vapeur mais aussi tube de chauffe/eau. Avant cela le petit volume du ciel ne permet un volume de vapeur important et la pression baisse vite au tirage, en fin de navigation ça redevient également mou car si le volume du ciel est bon c'est la surface d'échange chauffe/eau qui n'est plus bonne.

    Mon but n'est pas de commencer la navigation dans la zone optimale mais partir pénoche, chauffer tout le monde, faire deux trois petit ronds dans l'eau pour "chauffer le pilote" aussi ...

    Je n'ai pas de niveau d'eau sur la chaudière et ma méthode de jaugeage est archaïque mais efficace : je rempli avec une grosse seringue qui vient en butée sur le trou mais un tube descend à l'intérieur et c'est cette longueur de tube qui fait la hauteur du ciel : on rempli à l'aveugle et aspire le surplus sur cette longueur de tube. Je suis chaque fois certain de mon ciel et ça coûte rien de changer de réglage.

    Pour le moment en discutant avec Jean Claude comme ça à vue de nez devant la chaudière on a trouvé que 20/25 mm semblait raisonnable, j'ai mis 22, je vais essayer 20 !

    En tout cas on était un peu inquiet avec Jean Claude pour l'autonomie de l'ensemble car la machine est quand même grosse pour un si petit bateau : c'est pour mon besoin de pouvoir faire pshit ... poum ... pshit ... poum bien lentement. Je ne voulais pas d'une machine qui cavale pour avoir de la puissance.

    Avant ces essais Jean Claude envisageait de devoir chemiser pour diminuer la cylindré, on peut être rassuré

    Voilà voilà, to be continued !

    A+ Xtian














    Contenu sponsorisé

    Re: Mengam - petit remorqueur vapeur "maison"

    Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:53


      La date/heure actuelle est Dim 4 Déc 2016 - 0:53