Le but de ce forum est d'initier les modélistes à la construction des maquettes navigantes.


    Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Partagez
    avatar
    totof-marie

    Messages : 657
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 44
    Localisation : NANTES

    Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  totof-marie le Mar 13 Sep 2016 - 22:08

    Bonsoir à Tous,

    Une belle histoire à vous raconter...

    Samedi, j'ai assisté avec ma fille Apolline (10ans) à la rencontre du club de modélisme de SUCE SUR ERDRE [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].

    Un super accueil et une très bonne ambiance.

    Lors de la navigation du petit bateau de pêche d'Apolline (50 cm), une rafale de vent et un virage un peu rapide a conduit le bateau a se coucher sur le flan.

    Immédiatement l'eau est entrée dans la coque et quelques secondes plus tard le bateau a sombré verticalement.

    Malgré des recherches à partir de la surface, aucune trace du bateau si ce n'est le pont qui est remonté (j'ai du taper dans la maquette avec la pige, ce qui l'aurait détaché).


    Je ne vous cache pas qu'Apolline était très triste d'autant que ce bateau avait été réalisé par son grand-père et moi à l'âge de mes 10 ans. Je lui avais donné cet hivers comme cadeau de souvenir de son grand-père qui est décédé l'année dernière.

    Un véritable symbole au fond de l'eau.

    Heureusement pour la belle histoire, un plongeur est venu ce matin sonder l'endroit du naufrage et pour le bonheur de tous, il a retrouvé le bateau après 15 mn d'inspection dans un noir complet (vase en suspension).

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Un GRAND merci à lui et aux deux membres du club qui étaient présents à nos cotés pour nous ouvrir leur local et nous offrir un bon café après l'effort.

    Une très belle expérience humaine.

    Très bonne soirée à Tous.

    Totof-Marie
    avatar
    xtian29

    Messages : 10751
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  xtian29 le Mar 13 Sep 2016 - 23:18

    Hello

    Et dire Totof que tu veux faire un bateau de récupération ... à mon sens ça n'a aucun intérêt et tant que le bateau flotte il y a mille moyens de le récupérer !

    Par contre quand il coule c'est une autre histoire.  Justement hier je rencontrai un copain qui avait perdu un bateau, couler par et à cause de son bateau récupérateur (comme quoi ça sert à rien ces trucs) et lui son bateau est resté un mois dans le fond avant d'être récupéré.  Pour la petite histoire les servo, les variateurs et les moteurs fonctionnent après un lavage à l'eau distillée et pshitt magique (bombe pour contacts électronique)  seul le récepteur est mort.

    Le gros problème c'est quand un bateau coule, surtout dans les marres avec des fonds vaseux.  Il y a une trentaine d'années quand je plongeais encore on m'avait demandé de faire une recherche sur un modèle réduit coulé dans un étang.  

    J'avais d'abord plongé pendant prés de deux heures, la seule chose que le propriétaire connaissait c'était un alignement entre lui-même et un arbre de l'autre coté, c'est sur cette ligne que je cherchais mais sans succès.  Le lendemain je suis revenu avec un copain plongeur, on a alors mouillé un jalon sur cette alignement et on a sondé pendant plus d'une heure encore et rien.  C'était dingue la vase faisait quasiment un mètre d'épaisseur, on y enfonçait le bras au delà du coude avant de tomber sur du dur.  On a rien trouvé !

    Finalement deux ans plus tard l'étang a été vidé, le gars est alors venu voir, il n'y avait rien du tout.  Avec une pelle et toujours aux alentours de cet alignement il a creusé ça et là et il l'a finalement retrouvé. La peinture avait été bouffée par des espèces de vers, on voyait les concrétions. Pour lui toute l'électronique était morte, mais il a refait le bateau qui a re-navigué.

    Pour les bateaux à gros risques, c'était le cas de mon supply pendant les essais alors que son pont arrière n'était pas encore étanche, j'avais mis une bouée largable fixée à la coque c'était une bobine de fil à coudre avec 5 mètres de fil un peu plus costaud enroulé et puis deux boules comme des balles de ping-pong jaune fluo.  Au moins si elles ne venaient pas jusqu'à la surface (s'il y avait + de 5 mètres d'eau) elles étaient au dessus de la vase si on plongeait.

    Mon Hunter me fait un peu peur dans le genre avec prés de 25 kg de plomb pour l'amener à sa ligne de flottaison et puis un pont principal à 15 mm au dessus de l'eau.  Bien que j'ai pris un max de précautions, par exemple il n'y a aucune ouverture sur le pont et l'hiloire de superstructure fait 2cm de haut  ... on ne sait jamais !   Depuis le début de ce projet je me suis dit que j'allais ressortir les "deux couilles fluo"  

    Voilà voilà

    Merci au plongeur dans l'Erdre !  Jolie histoire yapluka refaire naviguer le canot      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    A+ Xtian
    avatar
    hiboumarin

    Messages : 548
    Date d'inscription : 29/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Lesneven

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  hiboumarin le Mer 14 Sep 2016 - 2:55

    Bonjour.
    Une histoire qui fini bien. Mais il faut faire en sorte que cela n'arrive plus. Donc trouver les causes du naufrage et faire des améliorations comme construire un hiloire digne de ce nom. Je trouve que le tien est un peu léger. Vaut mieux éviter un naufrage qu'une panne moteur. Comme souvent nous naviguons sur des lacs il y a toujours moyen de récupérer un bateau qui flotte. Comme dit Xtian, sous deux mètres de vase c'est plus sportif.
    Bonne reconstruction.
    A+
    avatar
    grenouille_mouillée

    Messages : 87
    Date d'inscription : 28/10/2015
    Age : 42
    Localisation : région parisienne

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  grenouille_mouillée le Mer 14 Sep 2016 - 16:36

    Belle histoire effectivement. Pas mieux que hiboumarin, je pense qu'une amélioration de l'hiloire (plus haut, avec un pont qui tient fermement en place) serait bienvenue.
    Peut être aussi un lest de stabilisation ?

    Lapin44

    Messages : 3307
    Date d'inscription : 15/07/2010
    Age : 66
    Localisation : Saint Brévin les Pins 44250

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  Lapin44 le Mer 14 Sep 2016 - 18:20

    Salut Totof,
        Dans les années 1980, a l'époque de Miniflotte 44, j'allais ,avec mon pére, deux - trois fois par an a Sucé, C'est un super coin, Un des grands modeles du club, un aviso escorteur, ou un truc comme ça, avait chaviré  , vers la droite du plan d'eau ,ou sont les bateaux de plaisance, un plongeur, avait récupéré l'épave, une semaine plus tard.  Il y a du fond, et un peu de courant, l'épave peut etre entre deux eaux et dériver loin avec le courant,avant de se poser sur le fond.
        Ton petit chalutier va passer au chantier naval, pour l'installation d'un panneau étanche, vissé ;style sous marin,Le pont du chalutier viendra par dessus et sera tenu par une ou deux vis cachées ,pour éviter de le perdre.
       [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
         Panneau étanche en plexi de 3 mm de COLBERT ,le pont du bateau vient se poser dans sa feuillure et est tenu par deux petites vis de 3 mm tete fraisé vhc, caché dans les rondelles renforts ,du pont, ( Ces quatres renforts circulaires étaient destinés a recevoir, les pieds d'un portique,)  De cette façon, aucun risque d'entrée d'eau . J'ai vu plusieurs fois, le pont arriere de COLBERT avec de l'eau jusqu'au lisses de pavois, et passer par dessus. dans des creux de 15-20 centimetres
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Les surbaux d'origine peint en rouge pont ont été réhaussés, partie blanche, parce que l'eau arrivait a passer par dessus
    Toute mes installations radio et electriques sont placées en abord de la coque sur des plate formes a mi hauteur, rien d'electrique, piles ne trainent dans les fonds
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
    Plate formes radio, et piles a bord de ATURRI
         Michel


    Dernière édition par Lapin44 le Mer 14 Sep 2016 - 18:47, édité 1 fois
    avatar
    xtian29

    Messages : 10751
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  xtian29 le Mer 14 Sep 2016 - 18:37

    Hello

    Le faux pont en plexi sous le pont principal est quasi obligatoire pour un remorqueur avec sa plage arrière si basse c'est ce que j'ai aussi sur mon supply. Par contre pour le Hunter j'ai carrément choisi de ne mettre aucune ouverture car rien ne permettait de "planquer" cette ouverture.

    Sur le bateaux de Totof Apolline cette astuce pourrait-être utile mais juste pour l'accès sur la tête de gouvernail, un accès utile mais rarement ouvert.

    Quand à l'ouverture principale sous les superstructures, une hiloire assez haute serait suffisante, je pense par exemple à celle de ton ST Lapin qui me fait penser à un pull à col roulé. Avec ça je suis sûr que le bateau d'Apolline n'aurait jamais coulé.

    Tu as une photo de l'hiloire de ton Pouliguen ?

    A+ Xtian


    Lapin44

    Messages : 3307
    Date d'inscription : 15/07/2010
    Age : 66
    Localisation : Saint Brévin les Pins 44250

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  Lapin44 le Mer 14 Sep 2016 - 18:58

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
        La aussi, le surbau a été réhaussé, l'eau passait par dessus celui prévu a l'origine
      [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
       Le pont est directement vissée sur le joint, Les vis sont cachées dans les panneaux des trous d'hommes des soutes a gas oil. Pourquoi, cette découpure trapézoidale?? Cela fait partie des mysteres du BE Lapinwerk des années 1983,année de construction du ST. Le panneau du local gouvernail a été réalisé plus tard, suite aux entrées d'eau quand le remorqueur culait dans la vague et que celle ci s'invitait a bord
        Le panneau de la meche est caché par le caillebotis
    Pour l'histoire ; les plaques de nom, "POULIGUEN", et la plaque de couronnement, avec le port d'attache,ont été gravées sur laiton, aux Chantiers de l'Atlantique
    avatar
    totof-marie

    Messages : 657
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 44
    Localisation : NANTES

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  totof-marie le Sam 17 Sep 2016 - 10:36

    Bonjour à Tous,

    Merci pour vos messages et la présentation des solutions techniques pour fermer le pont.

    Ce petit bateau était ma première réalisation avec mon père à l'age de 10 ans (1983).

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Cette maquette possède un franc bord (je ne suis pas certain du vocabulaire) très bas par rapport au niveau du pont.

    Par ailleurs, le pont amovible possède également un surbau vraiment pas très haut (5mm).

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Dont je ne sais pas trop comment changer cette configuration du pont amovible : Augmenter la hauteur du surbau ne serait pas très "gracieux". Je pense suivre la solution de Lapin44 avec une plaque de plexi transparente pour fermé l'ouverture ....


    Pour ce qui est du bilan de cette belle histoire:

    - moteur : re-fonctionne parfaitement
    - batterie (NIMH) : comme au premier jour  
    - récepteur : FUTABA R617 FS aussi opérationnel que lors de sa première mise en route (rien que pour cela, je suis les plus chanceux au regard du prix de ce petit instrument                          [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Pour assurer une radio 2.4, j'avais pris les éléments de mon planeur pour les mettre dans le bateau d'Apolline.

    - variateur :  What a Face  - mort de chez mort. Plusieurs tentatives de réanimation mais sans succès.... (C'est au final mon 4ème variateurs en quelques mois  affraid / avec les trois autres du WESER)
    - servo du gouvernail :  What a Face mort mais il datait de 1983 donc il est plus qu'amortie....

    - la penture de la coque a de nombreuse cloques. il me faudra juste tout poncer pour repartir sur une nouvelle couche de peinture. Rien de grave en soi...  


    Au final, le bilan est super positif Smile Smile Smile Smile Smile et ma petite fille est toute heureuse d'avoir retrouver le bateau de son père et son grand père.

    Très bon WE à tous

    Totof

    P.S.: j'ai commencé le modélisme à l'âge de 8 ans et avec 43 ans au compteur, je n'avais encore jamais coulé aucune de mes 16 maquettes:geek: . Mais il faut toujours une première fois pour se rendre compte que cela n'arrive pas que aux autres....

    P.S.: pour ne pas revivre cette situation de virage trop rapide (cause certaine de l'accident) je vais programmer la radio d'Apolline pour assurer une rotation du safran beaucoup plus faible) A cette âge là (10ans), on ne dose pas toujours très bien la position des manches de la radio: pour aller à droite c'est manche à droite à fond sur la radio
    avatar
    Phil86

    Messages : 882
    Date d'inscription : 30/10/2013
    Age : 31
    Localisation : Au nord du Phare Ouest... (twenty twoooo)

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  Phil86 le Sam 17 Sep 2016 - 12:36

    Hello Totof-Marie

    J'ai employé un système similaire pour accéder à l'arrière de mon Springer (il manque juste les écrous sur la photo, et la trappe vient par dessus) :
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

    Ca fonctionne bien, juste ne pas employer du mastic silicone comme moi : je n'ai pas eu de souci, mais s'il faut peindre ensuite à côté ou même ailleurs, comme le silicone et la peinture ne font pas bon ménage, mieux vaut mettre en acrylique...

    Par contre c'est une trappe que j'enlève très peu, hors de ton côté j'ai l'impression qu'il te faudra la défaire à chaque fois pour mettre et enlever les batteries, ce qui est moyennement pratique... Si tu as moyen, je mettrais plutôt une sorte de joint (mousse ?) sur le haut de ton surbau et trouver un moyen de plaquer tout le pont via une vis à l'intérieur du panier au centre ou bien des aimants assez puissant, comme ça il n'y aura au pire qu'une vis/écrou à défaire. Et en plus cela évitera à ton pont de pouvoir se désolidariser du reste.
    Enfin c'est juste une idée...

    A+!

    Phil

    PS : chouette petit canot en tout cas pour un débutant, et bien conservé en plus

    Lapin44

    Messages : 3307
    Date d'inscription : 15/07/2010
    Age : 66
    Localisation : Saint Brévin les Pins 44250

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  Lapin44 le Sam 17 Sep 2016 - 13:07

    Bonjour
    Pour l'étanchéité du panneau du pont de mon COLBERT , j'ai utilisé du silicone, sur lequel j'ai écrasé le panneau de plexi, a l'aide des vis, J'avais pris soin de cirer le plexi pour éviter qu'il colle, L'avantage du silicone, si le plan de joint n'est pas terrible,il épousera le défaults du plan de joint, que ne fera pas un joint régulier en mousse ou caoutchouc
    Pour le cas du bateau de Totof, On ne voit pas trop comment c'est fait sur la photo, Je garderais la configuration actuelle et, a l'intérieur du surbau, je mettrais un joint mousse , (Joint pour porte,si cela existe toujours, ,Pour le pont du ST, le joint a trois levres servait pour l'étanchéité des portes dans les années 1985) . le tout serré par deux ou quatre vis judicieusement réparties. Le débattement du gouvernail, ne doit pas dépasser 35 degrés de chaque bord et ne pas avoir une trop grande surface, Un autre détail qui ne parait bizarre, le pavois?? Logiquement il est parrallele au pont, Il devrait etre de la meme hauteur depuis la jambette,arriere, a la fin du couronnement, garder cette hauteur, jusqu'a rejoindre, la hauteur du pavois vers l'avant.Cela limiterait l'embarquement d'eau; et surtout ménager des sabords de décharge pour évacuer l'eau embarquée
    Michel
    avatar
    totof-marie

    Messages : 657
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 44
    Localisation : NANTES

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  totof-marie le Sam 17 Sep 2016 - 14:30

    Bonjour

    Lapin44,

    Je me suis posé la même question pour la pavois (c'est le bon mot) que je trouve aussi très bas.

    La maquette en 1983 était issu d'un kit trouvé au magasin LE PETIT PRINCE (les nantais en auront le bon souvenir de ce magasin).

    Je n'en ai pas de souvenir précis mais je doute fortement que nous ayant décidé à l'époque de couper le pavois pour lui donner cette forme...

    Maintenant pour le remonter, ce n'est pas très simple...                


    Phil 86,

    Tu as raison, c'est la trappe qui permet l'accès à la batterie donc, il nous faut une ouverture assez simple à chaque fin de navigation.



    Très bon journée à tous.

    Totof
    avatar
    xtian29

    Messages : 10751
    Date d'inscription : 27/05/2010
    Age : 55
    Localisation : Far Ouest

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  xtian29 le Sam 17 Sep 2016 - 15:08

    Hello Totof

    A voir ton canot, ça n'est pas le fait que le pavois qui pose le gros problème mais bien la remarque de Lapin sur l'absence de dalots fait qu'effectivement la moindre flotte embarquée est piégée et finie naturellement à l'intérieur puisque l'hiloire est si bas.

    A mon sens il faudrait surtout aussi fixer les superstructures, par exemple une tige filetée prise dans la quille et pointant verticalement au travers du pont de tes superstructures. Et là tu mets un écrou qui tiens ta cabine, tu peux camoufler ton écrou dans le fond de la bassine par exemple.

    Avec ta cabine ainsi bien fixée à la coque et des dalots pour évacuer l'eau je suis certain que tu n'auras plus de problème, un peu d'eau dans les fonds si Apolline prends un virage serré mais rien de plus (il faut éviter de mettre l'électronique à trampouiller dans le bas !!

    Pour ce qui est de mettre une plaque amovible, je suis d'accord avec Phil : pas de silicone, c'est une merde que l'on regrette toujours. Mais attention aussi, pour certains "silicone" est devenu un terme générique pour tout ces mastics en tube. Mais ici il vaut mieux utiliser du mastic acrylique (il en existe aussi de toutes sortes)

    Cette plaque de fermeture est obligatoire pour un pont réellement plat, ici l'hiloire même petit et à condition que la cabine reste en place et que des dalots évacuent ensuite l'eau c'est tout bon - Je pense sérieusement que dans ces conditions ce serait suffisant et nullement besoin de mettre un opercule étanche.

    Toi entre le pavois bas, la cabine qui ne tiens pas, les hiloires bas, l'absence de dalots, le coup de barre sérieux et peut-être une mer agitée ... c'était le lagardère des emmerdes ! si les emmerdent ne viennent pas à toi : tu vas vers les emmerdes !

    A+ Xtian
    avatar
    totof-marie

    Messages : 657
    Date d'inscription : 06/12/2010
    Age : 44
    Localisation : NANTES

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  totof-marie le Sam 17 Sep 2016 - 18:44

    Xtian29,

    Je reconnais que ces derniers mois, j'accumule les emmerdes. Mais pour moi c'est la vie.

    Il n'y a que la santé qui compte vraiment : au fond d'un lit d'hôpital, je n'aurais pas la chance de vivre ces aventures. geek geek

    Je vais suivre ton idée d'un écrou caché dans le panier pour assurer l'accroche du pont avec un joint autour.

    A suivre pour les prochaines modifications.....

    Totof

    P.S.: avec ça, la livraison de la couronnée recule vraiment à grands pas...



    Contenu sponsorisé

    Re: Une belle histoire de sauvetage et rapport du BEA

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 18 Jan 2018 - 14:33